Maringu'optique

Opticienne, pour vous conseiller 

Conseil, qualité, confort, suivi...

De belles montures, différentes, originales... et le conseil de votre opticienne pour trouver VOTRE monture.

Découvrez le magasin Maringu'optique, votre opticienne de proximité

Implanté à Maringues (connue pour ses Tanneries), Ennezat 10km, Pont du Chateau 15km, Lezoux 15km, Riom 15km, Clermont-Ferrand 30km, Vichy 30km...

maringu optique interieur magasin.jpg

Un espace de vente , un espace atelier et une salle d'examen de vue : le tout réuni dans un espace convivial 

salle examen de vue
IMG_20201123_121247[1].jpg

Des nouveautés régulières et des thèmes de vitrines à découvrir ...

D'autres infos sur : 

Lunettes Passion

IMG_20201123_121527[1].jpg

Extrait du magazine INFO exposition lunettes anciennes

   "Ce n'est pas une blague, s'exclame d'emblée Cécile Malzieu. J'étais déjà opticienne avant que le destin me fasse un ... clin d'oeil en épousant un monsieur Malzieu !"

C'est peut-être bien ce qui l'a décidée, il y a fort longtemps à collectionner des vieilles lunettes. "Mes parents s'intéressaient aux cartes postales. Sur les brocantes, nous achetions chacun nos objets de passion respective", explique-t-elle. "C'est à l'occasion de mon installation à Maringues, que j'ai ressorti du grenier une partie de mes monocles, besicles et autres pince-nez."

 Histoire de lunettes :

   Dès l'antiquité, on observe qu'une "écriture mince paraît plus grosse à travers une boule remplie d'eau". Il faudra attendre le XIème siècle pour que la loupe soit inventée, puis patienter encore quelques centaines d'années pour voir des bésicles - 2 lentilles faites de béryl, sorte de cristal pour corriger les vues "longues" (presbytes).

A partir du XVème siècle, on songe à accrocher les bésicles aux oreilles ; en 1517, apparaît le monocle qui devient bientôt binocle ou lunettes ciseaux. En 1780, c'est l'Anglais George Adams qui invente le face à main.

  "Bref, nombreux furent les systèmes plus ou moins ingénieux qui permirent d'y voir un peu plus clair. Autrefois, les opticiens et les ophtalmos n'existaient pas ; les marchands de lunettes étaient ambulants ou tenaient de petites échoppes", explique encore celle qui a étudié son métier à Morez, dans le Jura, le berceau de la lunetterie française. De nos jours, tout le monde ou presque est amené à porter des verres correcteurs ... ce qui ne contrariera pas du tout Cécile Malzieu !

 

En savoir plus: "Lunettes et lorgnettes", de Pierre Marly ( Ed.hoêbeke )

IMG_20201123_121542[1].jpg